Psychomotricité 

  • La psychomotricité est une profession paramédicale reconnue par un Diplôme d’Etat.
    Le psychomotricien intervient sur prescription médicale.

    La psychomotricité est spécialisée dans le développement global de la personne.  Elle se situe à l’interface des dimensions physique, psychique et relationnelle de l’individu. Ainsi, la psychomotricité est au carrefour de la psychologie, de la neurologie, des sciences humaines… Elle s’intéresse au corps et en particulier à l’expression corporelle de troubles psychiques (troubles psychomoteurs).

    Le psychomotricien travaille auprès de la personne quelque soit son âge :

    nourrisson, arrivé prématurément ou à terme ;

    enfant, au cours de son développement et de ses apprentissages ;

    adolescent, au fil des changements et des bouleversements qu’il rencontre ;

    adulte, lors des différentes expériences de sa vie ;

    femme enceinte, afin de l’accompagner  lors des changements physiologiques et psychiques liés à la grossesse ;

    personne âgée, au cours du vieillissement physiologique.

    Toutes ces personnes qu’elles présentent ou non une pathologie, un handicap moteur, mental, sensoriel, social…

    Le psychomotricien a trois grands axes d’action :

    • la thérapie psychomotrice : le soin des troubles psychomoteurs par le lien corps/esprit.
    • la rééducation psychomotrice : un travail pour retrouver, améliorer ou préserver une (ou des) fonction(s) psychomotrice(s).
    • l’éducation psychomotrice : la transmission de connaissance et la prévention de troubles par l’apport d’expériences psychomotrices (toniques, sensorielles, émotionnelles…)  

    Tout projet de soin et tout suivi psychomoteur se mettent en place à l’issue d’une rencontre et de la passation d’un bilan psychomoteur adapté à l’âge de la personne concernée.

    Les domaines du développement psychomoteur suivants sont évalués :

    le tonus ;
    la latéralité ;
    l’intégration du schéma corporel ;
    l’élaboration de l’image du corps ; 
    les domaines postural et locomoteur ;
    la motricité globale avec l’équilibre, les coordinations, les dissociations et la motricité plus fine avec les préhensions manuelles, le graphisme ;
    le rapport à l’espace et le rapport au temps dont la personne fait preuve ;
    l’estime de soi et le mode de relation à l’autre que la personne instaure. 

    Ce bilan participe au diagnostic médical.

    Le psychomotricien va avoir pour rôle d’aider la personne à trouver ou retrouver son équilibre entre les fonctions motrices et les fonctions psychiques afin qu’elle soit la plus adaptée possible dans son environnement et qu’elle utilise au maximum ses capacités.

    Les corps (celui de l’individu et celui du psychomotricien) sont les outils principaux dans un suivi en psychomotricité. Le psychomotricien fait également appel à d’autres médiations telles que le jeu (de rôle, d’éveil, de société), les parcours, l’eau, la musique, la relaxation, le cheval …

    La psychomotricité au cabinet pédiatrique :

    Au sein du cabinet, les enfants, de la naissance à 20 ans, bénéficient de prises en soins. Ils viennent à la demande de leurs parents, suite à une orientation médicale.

    Les enfants accueillis présentent, pour la plupart, des troubles moteurs plus ou moins marqués. Notre travail porte donc principalement sur l’évaluation de leurs limites et difficultés mais surtout de leurs aptitudes et possibilités. Leur potentiel (moteur, mental, sensoriel, relationnel…) sera notre appui, le point de départ de nos séances de psychomotricité.

    Il s’agit également de la reconnaissance et de l’acceptation des troubles voire du handicap.  

    Le psychomotricien travaillera à partir du corps, par l’intermédiaire de médiations (jeux sensoriels et moteurs, toucher thérapeutique, relaxation…), pour guider l’enfant vers une unité psychocorporelle, l’accompagner vers un mieux-être.

    La psychomotricité favorisera la construction d’un schéma corporel solide, d’une motricité globale la meilleure possible. Ensuite, lorsque l’enfant se vivra comme une entité stable dans son environnement, il pourra se construire un cadre spatio-temporel correct dans lequel il pourra évoluer.

    Notre travail va également porter sur la motricité fine, pour cela nous allons faire appel, encore une fois, à du matériel sensoriel (sable, peinture…) aussi qu’à des jeux de manipulations.  

    Le psychomotricien n’est pas isolé, il fait partie d’une équipe pluridisciplinaire.

    La psychomotricité, au sein du cabinet, facilite ce travail en lien avec les autres professionnels. Le psychomotricien encourage les échanges entre les différents intervenants autour de chaque enfant (également en dehors du cabinet).

    Il veille sans cesse à faire le lien et travailler en collaboration avec les familles.